fbpx

Métier : sound designer – le son prend tout son sens

Un son médiocre peut ruiner une production spectaculaire. Regardez comment l’audio – ou son absence – peut affecter positivement ou négativement les informations qu’un public est capable de comprendre sur le sujet d’un film, d’une vidéo ou d’une chanson. D’où l’importance du métier du sound designer.

Depuis quelques années, autant dans l’audiovisuel que dans le spectacle vivant, a émergé ce technicien créatif chargé d’appréhender le son dans sa globalité. On l’emploie dans une variété de disciplines, notamment

  • la réalisation de films,
  • la production télévisuelle,
  • le théâtre,
  • l’enregistrement et la reproduction sonores,
  • la performance en direct,
  • la post-production
  • et le développement de logiciels de jeux vidéo…

Cela implique le plus souvent la manipulation d’audios précédemment composés ou enregistrés comme de la musique ou des effets sonores. Dans d’autres cas, cela peut également concerner la composition ou l’enregistrement de l’audio pour créer un effet ou une ambiance. Cela prend en compte les musiques, les effets sonores, les bruitages et tout ce qui entoure l’œuvre dans son ensemble.

Le sound designer se place à la coordination des acteurs du son. Son emploi est largement plébiscité de nos jours. Quelle est l’importance du son dans les films, la production musicale et les jeux ? Découvrons-le !

Sound designer : un talent créatif

Le sound designer est le garant du son sélectionné lors d’une production vidéo. Il intervient pour ajouter des éléments sonores (et pas que de la musique) à un visuel. Selon le projet, on peut capturer certains sons dans la «vraie vie», directement sur place. D’autres sons sont pré-enregistrés et reconstitués en studio. Comme par le passé, certains sons peuvent être encore synthétisés pour créer l’effet sonore escompté. Les sons aident à lier la conscience du spectateur à ce qui se passe à l’écran.

Par exemple, le cri étrange d’un extra-terrestre ou le son des armes qui se déclenchent dans un jeu vidéo sont tout à fait représentatifs des tâches à accomplir pour un designer sonore. La conception sonore nécessite des compétences à la fois

  • technologiques
  • et artistiques
  • et la maîtrise de logiciels permettant de générer une multitude de sons.

Le designer sonore commence son travail en étudiant le script, en rassemblant autant d’information que possible sur le son ou la musique qu’il requiert. Comme dans de nombreux métiers gravitant autour d’une production, une rencontre précoce avec le réalisateur et l’équipe de conception est essentielle pour bien cerner les desiderata des porteurs du projet. Certains d’entre eux auront déjà des idées très claires sur ce à quoi devraient ressembler les effets sonores et/ou la musique. D’autres peuvent demander au designer sonore d’apporter sa touche et de contribuer à développer des effets et de la musique adaptés.

Compétences d’un sound designer

Pour réussir au mieux sa mission, un sound designer doit disposer d’un large éventail de compétences créatives, y compris un sens auditif bien développé.

  • Tel un musicien, il doit être sensible au timbre, au rythme, à la mélodie ou encore à la structure musicale.
  • Une compréhension approfondie de l’histoire et du genre musical est un atout supplémentaire.
  • Pour ce qui est des compétences techniques, le designer sonore requiert une capacité à apprendre rapidement de nouveaux logiciels dans un monde technologique en perpétuelle évolution.
  • Mais peut-être le plus important encore, c’est que le designer sonore doit toujours garder à l’esprit l’énorme pouvoir qu’a le son dans un processus de narration.

L’importance du son dans les films

On produit les films en utilisant trois types de sons :

  • des voix humaines,
  • de la musique
  • et des effets sonores.

Ces trois types de sons sont essentiels pour qu’un film soit réaliste pour le public.

Les sons et les dialogues doivent être parfaitement synchronisés avec les actions d’un film et doivent sonner à leur manière. Si un son ne correspond pas tout à fait à l’action à l’écran, l’action elle-même n’est pas aussi crédible. Une façon d’obtenir des sons crédibles et de haute qualité consiste à utiliser des clips sonores originaux plutôt que de se fier uniquement aux bibliothèques de sons pour les effets sonores.

Effets sonores asynchrones

Une autre façon de rendre un film plus crédible en utilisant le son est d’incorporer ce que l’on appelle des effets sonores asynchrones – souvent sous la forme de sons en fond. Ces sons ne sont pas directement corrélés à l’action se produisant dans une scène, mais ils peuvent donner vie à un film. L’inclusion de sons typiques d’une ville ou d’une zone rurale peut aider à rendre le cadre du film plus réaliste.

Et la musique… 

Si vous vous demandez à quel point la musique peut être importante pour le succès d’un film, pensez à quelques-unes des musiques de films emblématiques qui font désormais partie de ce qui rend leurs films célèbres aujourd’hui. Les films qui ont connu plus de succès en raison de leurs partitions musicales sont par exemple La Guerre des étoiles. Des années après la sortie de la trilogie originale, la série s’est poursuivie, ainsi que la partition musicale. Un film Star Wars ne serait tout simplement pas ce qu’il est sans sa partition mémorable. Mais C’est à Walter Murch que l’on doit le terme de sound designer. En effet, également monteur sur le célèbre film Apocalypse Now, il s’est permis d’élever le son au premier rang de cette production. En France, le cinéaste Jacques Tati a lui aussi donné une place prépondérante aux effets sonores dans ses films. A l’instar de « Mr Hulot », le personnage étant muet, et les dialogues étant peu présents, c’est la bande son qui va apporter le comique du film, en soutien de l’image et la gestuelle.

Complexité d’un film

Faire du sound design pour un film est une façon de travailler assez différente que pour le théâtre par exemple. Un film est un travail beaucoup plus complexe, il y aura donc une équipe beaucoup plus importante. Le sound designer dans le cinéma peut enregistrer ses propres sons mais la plupart de leur travail se fait en post-production. Il enregistrera des sons pendant le tournage du film, mais généralement il assemblera l’ensemble du paysage sonore lorsque les images seront là. Le film est un support fixe dont le son reste figé une fois placé (a contrario d’une prestation en live).

On sollicite également un soud designer dans le marketing pour générer une identité sonore pour une marque, un concept ou une société. On le compare souvent avec les missions d’un architecte d’intérieur : le son est comme la décoration, les meubles,… C’est ce qui donne du relief à l’image.

Contraintes différentes pour le théâtre

Au théâtre, le sound designer est responsable de tout ce que l’on entend dans le cadre de la performance.

  • Il imagine les effets sonores, créera des sons plus abstraits : émotifs, évocateurs de sentiments.
  • Des sons qui suggéreront le lieu, le temps, l’humeur, l’atmosphère et décideront quand, où, à quel niveau de volume, et pendant combien de temps les sons seront reproduits dans le cadre de la performance.

Le sound designer travaille pour ajouter une dimension sonore à la pièce. Cela inclut généralement des sons qui guident le voyage émotionnel du public.

Être concepteur sonore inclut souvent l’approvisionnement et l’édition de musique. Cela pourrait inclure l’utilisation de microphones, pour amplifier les voix des interprètes, qu’ils soient portés sur la tête ou placés autour de la scène. Le sound designer décidera comment et quand ces différents éléments sonores et musicaux seront utilisés car il a une grande autonomie dans son travail. Néanmoins, il travaille toujours en étroite collaboration avec le réalisateur. Ensemble, ils doivent s’assurer que le public connaisse une expérience aussi homogène que possible du spectacle.

Le monde de la conception sonore pour le théâtre englobe deux hémisphères.

  • D’un côté, il y a la création d’effets sonores, la réalisation d’enregistrements, l’édition et la manipulation des sons, et le choix du son qui convient à tel ou tel moment.
  • D’un autre côté, il y a le monde technique où il faut avoir une bonne connaissance de la technologie du son pour pouvoir ensuite traduire ces idées et les sons que vous avez créés en une expérience pour un public donné.

Sound designer – un métier d’avenir

Un sound designer est généralement indépendant et/ou intermittent. Il travaille sur des contrats à court terme pour des projets de différentes natures. Bien que certains officient pour des théâtres ou des sociétés en tant que salariés, le statut dominant reste le travailleur indépendant. Le sound designer est souvent approché par un réalisateur ou un producteur sur la base du travail passé et des recommandations.
Bien sûr, il existe des niveaux de production très différents, il est donc très peu probable qu’une personne débutante fasse immédiatement du design sonore pour une grande production ou un grand spectacle international. Comme beaucoup de techniciens dans la production, décrocher un contrat passe souvent par de la recommandation. Si vous vous établissez comme étant fiable, qualifié et agréable à travailler, la qualité de votre travail générera d’autres opportunités.

Les perspectives

Malgré la crise, le chiffre d’affaires du cinéma français était plus de 2000 millions d’euros en 2018. Cet engouement s’explique par la vitalité de la création française. Et aussi la prolifération des chaînes gratuites ou le développement de prestataires de services proposant de la vidéo à la demande. Par conséquent, près de 10 000 entreprises travaillent dans l’audiovisuel :

  • cinéma,
  • télévision
  • et aussi radio,
  • sociétés de productions.

Le secteur audiovisuel et cinéma français compte environ 210 000 salariés, principalement des missions techniques et également créatives. Très prisé des producteurs, le sound designer est particulièrement demandé depuis que le son a pris une place importante que ce soit dans les génériques ou dans le film en lui-même.
Les producteurs recherchent aussi une pensée créative qui peut imaginer le concept de scripts de films, de séries et même d’émissions de télévision.

Source : Terkane

Share:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
eric-goron-realisateur-dop-monteur-telepilote-et-formateur-var

ERIC GORON : Réalisateur - DP - Monteur - Formateur - Télépilote Drone (DGAC)

Formé à l’ESRA comme Cameraman – Monteur, Eric Goron travaille depuis 2005 pour de nombreux prestataires dans le monde du sport automobile, du football, de la télévision et dans d’autres domaines comme l’événementiel et l’institutionnel. Formateur certifié Apple Final Cut Pro X, Davinci Resolve, Arri Academy user caméra et télé-pilote de drone, il intervient dans plusieurs centres et écoles en France.
Tous droits réservés ©VISUALSEQUENCE 2020

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Visual sequence

Nos articles similaires