Formation Prise de vue au steadicam professionnel

Stage de formation technique AFDASP

Stage de formation AFDAS – Prise de vue au steadicam professionnel

Tous nos stages comprennent le tournage d’un clip musical et publicitaire

Vous apprendrez à :

  • reconnaître les différents types de caméras (vidéo et cinéma)
  • comprendre les descriptifs des constructeurs (capteur, résolution, normes, plages dynamiques…)
  • régler une caméra en fonction des situations de tournage
  • choisir des optiques
  • choisir un workflow
  • utiliser des équipements de machinerie steadicam
  • tournage pratique au steadicam et mise en situation réelle avec un client

Informations générales

IDENTIFICATION DU STAGE :

Profil professionnel des stagiaires :

Ce stage de prise du vue s’adresse aux photographes, réalisateurs, opérateurs de prise de vue

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :

Vous devez être familier avec les métiers de l’image.
Utilisation courante de l’outil informatique et une expérience en prises de vues.

Personne en situation de handicap :

Accessibilité (bâti) et type d’incapacité
Vous avez besoin d’aménagement ? Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap.

Délais et traitement des dossiers :

En cas de financement par une OPCO (Opérateur de compétences)
AFDAS
 : 4 semaines avant le début du stage pour les intermittents, auteurs…

Pour les autres OPCO (Atlas, Commerce, Mobilité, Santé, entreprise de proximité, construction…), les délais varient suivant leur organisation.
En cas de paiement personnel :
Aucun délai

Dates et durée :

Durée du stage :

70 heures — 10 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires

Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu :

Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d’Azur)

Contexte

Steadicam : la précision au service de l’image 

Lorsqu’il a fait son apparition dans le cinéma américain des années 70, le steadicam a littéralement bouleversé les codes de l’image. Plus qu’un simple système de stabilisation de la caméra, le steadicam est devenu un outil de mise en scène à part entière et n’a pas tardé à conquérir l’intégralité du monde de l’image : fiction, télévision, sport… Tout le monde ou presque utilise ce procédé qui a su et dû s’adapter au progrès technique au fil du temps.
Un outil qui pour autant ne se manipule pas avec improvisation. Être steadicamer (opérateur steadicam) reste un métier à part entière qui nécessite connaissances techniques et artistiques afin d’exploiter le spectre des possibilités qu’offre un tel objet.

Objectif et compétences attestées

Objectif

Maîtriser le tournage au steadicam professionnel.

Compétences attestées

Le participant devra acquérir les compétences suivantes :

  • Reconnaître les différents types de caméras (vidéo et cinéma)
  • Comprendre les descriptifs des constructeurs (capteur , résolution , plage dynamique, échantillonnage, codage)
  • Régler une caméra en fonction des situations de tournage. Intérieur, extérieur, haute et basse lumière. (ISO – KNEE – GAMMA – DETAILS)
  • Choisir des optiques
  • Accessoirisation vidéo (Sync, monitoring, rig, poignée)
  • Choisir un workflow
  • Préparer le steadicam suivant un script de tournage
  • Accessoiriser le steadicam
  • Réglage et équilibrage Yoke, Gimbal, Sled, Drop time
  • Repérer les difficultés de mouvement, le rythme
  • Manipuler le steadicam en « WALK AND TALK » haut et bas, transversale, marcher, courir, entrer et sortir par une porte, prendre un escalier…

Informations pédagogiques

Programme pédagogique PRISE DE VUES AU STEDICAM – Les fondamentaux :

I DÉROULEMENT DE LA FORMATION – PREMIÈRE PARTIE

(1) PÉDAGOGIE

  • NOTIONS DE BASE :
    Les différents capteurs (CCD, CMOS) principe, couleurs, standards et normes, les formats de capteurs (full frame-s35, apsc-s16,…)
    La relation entre qualité d’image et surface du capteur (plage dynamique, bruit…)
    Rowling Shutter et Global shutter
  • LES FORMATS D’IMAGES :
    16/9; 4/3; 1,85; 2,35 CinémaScope
    « Le pan and scam », l’anamorphosé
  • DÉFINITION D’UNE IMAGE :
    Le nombre de lignes, type de balayage, le rapport d’image, résolution 8k, 4K DCI, UHD, Full HD, HD READY, SD…
    Le rapport poids / débit
  • CONTENEURS ET CODECS :
    Conteneur vidéo : .mov – .mp4
    Codecs : Prores: – H.264
    Conteneur audio : .mp3 – .aiff – .wav
    Principes et fonctionnement de la compression et ses limites : Notion de débit – Artefact de compression
  • FORMATS D’ENREGISTREMENT :
    Raw, Log C, DNxHD, Prores 444, Prores 422 HQ, XAVC (intra/Long GOP), MPEG HD,…
    Échantillonnage couleur et quantification (4:2:2 10 bits)…
    25/30P, 50P,…
    Le ralenti slowmotion. 96fps – 150fps – 200 fps
  • TEMPÉRATURE DE COULEUR :
    3200 kelvin – 5600 kelvin
    Faire un blanc, courbe de gamma et profil vidéo standard  Rec.709 et avancé (slog)
  • LES CAPTEURS :
    Full Frame – S35mm – micro4/3 et leurs caractéristiques en tournage
  • LES OBJECTIFS :
    Type de monture, stabilisation optique et autofocus, focale fixe, zoom, adaptateur, rapport d’image…
  • LES CONNECTIQUES :
    SDI,USB, AV,HDMI, entrée griffe, Wi-Fi, entrée/sortie son, casque…
  • LE STOCKAGE :
    SDHC,Compact Flash, disque SSD,
    les class, les débits en vidéo et l’espace occupé
  • LA SÉCURISATION DES RUSHES ET LEUR SAUVEGARDE :
    Principe de la sécurisation
    Quelle solution et pourquoi faire?
    Nomenclature des cartes mémoires, copie des cartes
    Vérification des images des cartes mémoires
  • ACCESSOIRISATION :
    Le pied caméra, le view finder, la cage (rig), le follow focus ou bague d’aide focus, la minette ou torche, le micro externe ou l’enregistreur externe, la mattebox, les filtres (polarisant ou ND…
    Le monitoring, les griffes
  • LE SON :
    Les principes de base, le son sur les caméras, boitier de synchro.

(2) EXERCICES DE TOURNAGE :

Exercices en Intérieur et extérieur en première partie. « TOURNER-MONTER » – «INTERVIEWS LUMIÈRE 1 POINT» « PROFONDEUR DE CHAMP » « PLAN SEQUENCE »
Le choix des objectifs pour un sujet donné (les valeurs de plans en TV/cinéma)

 

II DÉROULEMENT DE LA FORMATION – DEUXIÈME PARTIE 

  • (1) PRÉPARATION DU STEADICAM ET PRISE EN MAIN
    – Origine du steadicam
    – Présentation des différents stabilisateurs et accessoires
    – Adaptation au tournage
    – Conseils et préconisations (sécurité physique et équilibre)
    – Vocabulaire technique
    – Mise en place harnais, sled, bras
    – Identification des éléments et leurs fonctions (Harnais, bras…)
    – Réglage et équilibrage Yoke, Gimbal, Sled, Drop time
    – Les différentes configurations :
    Balancement statique et dynamiqu
    Position normale et inversée (high mode/ Low mode)
  • (2) LE STEADICAM EN MOUVEMENT (mouvements simples)
    – Adopter la bonne posture et dissocier les mouvements de la caméra de ceux de votre propre corps.
    – Installation de la caméra et des accessoires steadicam (reports de commandes, liaison HF…)
    – Prises de vue en marche avant/arrière, suivis (frontal et latéral)
  • (3) EXERCICES DE TOURNAGE AU STEADICAM
    « EXERCICES WALK AND TALK»,
    – Pratique du low mode et high mode
    – les rapports de grosseur de plans, les comédiens, les rythmes de déplacement…
    – Prise de vue plan séquence
    – Mouvements avancés et enchainements ( couloir, escalier, porte…)
    – Gestion de la fatigue
  • (4) TOURNAGE D’UN SUJET EN CONDITIONS RÉELLES
    – compréhension du sujet à traiter (style du réalisateur)
    – découpage technique avec le réalisateur
    – préparation du matériel
    – tournage (axes, valeur de plan, rythmes…)
  • (5) POST-PRODUCTION
    Transfert des médias et sauvegardes.
    Dérushage et premier montage (bout à bout)
    Analyse

Informations complémentaires

Des séances techniques

La formation comportera des séances  de visionnage et d’analyse d’extraits de films (plusieurs genres seront abordés selon la nature des projets que portent les stagiaires).
Travail autour d’exercices de production (scénario, prise de vues, éclairage, interviews…)
La réalisation d’un sujet  audiovisuel retracera l’expérience acquise au cours de la formation.

Matériel de prise de vue :
Sony PXWFS7, FS5 

Objectif Canon, Sony

Matériel son :
Boîtier de synchronisation Tentacle

Matériel d’éclairage :
Mandarine, Dedolight, boîte à lumière… 

Machinerie :
Slider 1 mètre + tête fluide
Steadicam Glidecam gold
– Glidecam X-30/X-45 Vest
– Glidecam Gold Sled
– monitoring et batteries

Salle avec système de sonorisation :
Chaque stagiaire dispose d’une station avec les logiciels, et d’une connexion Internet ADSL permanente. La salle de formation est équipée en réseau avec un vidéoprojecteur, scanner et imprimante.

1 stagiaire par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

Évaluation permanente avec délivrance d’un livret de progression, exercices pratiques de réalisation

Planning d’une journée type

9h00 – 12h30 Alternance de théorie et de mise en pratique
13h30 – 17h00 Alternance de théorie et de mise en pratique